• s.t. 66
  • Désir
  • réflexion
  • écriture
  • L'alerte
  • Orage
  • Capture
  • La colère de la vague
  • La prison dorée
  • Le gouffre
  • Protection
  • s.t. 23
  • Le fanal
  • Le vase antique de Mauron
  • plénitude
  • s.t. 22
  • Chien et chat.
  • Sans titre 5
  • sans nom 3
  • Sans titre 4
  • Neptune
  • Cheval du feu
  • Souverain
  • Sans nom 2
  • interprétation libre
  • nuit de rêve
  • regard vers l'univers
  • Post-mortem
  • la face cachée de la lune
  • la longueur de la tâche
  • Côte sauvage
  • Gilets jaunes
  • Sans nom
  • Buste
  • Consolation
Pierre Le Caer

Bonjour,

Je vous remercie de votre présence sur ce site. En premier lieu et en quelques mots je voudrai dire quelques mots sur mon travail.

Il me semble que le cheminement de mes réalisations est semblable à la vie, je veux dire à ma vie, mais aussi peut-être à la vie de chaque individu. Tout d'abord, nous sommes une pièce, un être unique avec une valeur intrinsèque. Puis cette entité, chemin faisant, rencontre, se lie, s'associe, se sépare, se dissocie et, de ce fait, change, se façonne, fait partie d'un tout, cherche l'union qui la complètera et affirmera son existence. De la même manière, les pièces originales d'une valeur intrinsèque, plus ou moins esthétique, mais bien sûr toujours accrocheuse, surgissent sur ma route ramassées au bord du chemin, dans la nature. Alors, je m'en saisis, m'en approche, la relation s'installe, je la mets dans la poche ou sur le dos. Aussi belle soit-elle, toute seule et isolée, elle restera création de la nature ou du hasard, mais pas celle de l'artiste. Après un certain temps, ces objets croisent de nombreuses autres pièces dans l'atelier. Dans la multitude des présences, des individualités semblent tellement faites l'une pour l'autre, semblables à des individus qui dans la foule se découvrent, s'attirent, s'unissent l'une renforçant l'autre. De ces unions, un sentiment naît, une émotion grandit, un envoûtement se crée, l'œuvre prend existence.

Dans l'élaboration de mes créations j'aime l'équilibre, j'aime que l'œuvre suffise à sa stabilité et si je pose un socle c'est pour la figer définitivement. Quand une œuvre est équilibrée, elle possède déjà une grande part d'harmonie. Le caractère, la personnalité, l'esthétique des pièces assemblées se joignant à l'équilibre et à l'harmonie donnent existence à la pièce exécutée et le temps lui donnera sa valeur.

L'actualité bien souvent aussi m'accroche, j'ai réagi spontanément à l'attentat du 11 septembre 2001 à New-York, en créant une trilogie. La Covid-19 a généré une assez longue série aussi, actuellement la guerre en Ukraine. Les poèmes, les chansons, la mer, l'amour tout ce qui m'emporte me fait rentrer dans la création, vivre avec l'objet jusqu'à la satisfaction mutuelle..

Voilà, je vous souhaite un bon moment si vous avez la gentillesse de me laisser un mot à la fin, merci d'avance. J'accepte bien volontiers toutes critiques.

Pierre Le Caër